Remèdes naturels pour animaux : une bonne solution ?

Effet de mode ou réel besoin, pourquoi les propriétaires d’animaux recherchent-ils des remèdes naturels pour leurs animaux de compagnie ?
Et s’ils en trouvent, peuvent-ils traiter leurs animaux avec ces préparations de plantes en toute confiance, en toute efficacité et en toute sécurité ?

 

Le choix des remèdes naturels pour nos amis à 4 pattes est motivé par plusieurs raisons

Les causes de cette nouvelle demande de traitements naturels sont diverses :

  • les propriétaires veulent appliquer à leur chien ou chat les traitements à base de plantes qui les soignent eux-mêmes (extrapolation des pratiques médicales humaines à nos animaux de compagnie), via le phénomène de « mode », la notion d’écologie et la pratique de l’automédication (« Si ça me soigne moi, ça peut soigner mon chien« )
  • la peur grandissante du « tout chimique » suite aux divers scandales médicaux et sanitaires de ces dernières années (effets secondaires, surconsommation de médicaments,….)
  • la recherche de traitements moins chers pour diverses raisons (crise, plusieurs animaux,…)
  • la  recherche de traitements naturels et plus efficaces est récente et en augmentation suite à bon nombre de paramètres : l’espérance de vie augmentée de nos compagnons, les nouvelles maladies, les résistances des bactéries et maintenant des parasites aux molécules chimiques,….

 

Ces diverses raisons vont être développées plus en détails dans les paragraphes suivants.

 

« Si les plantes me soignent, elles peuvent soigner mon animal« 

A l’heure de l’écologie et du développement durable, la « mode » de la phytothérapie (plantes) et de l’aromathérapie (huiles essentielles) est en plein essor.

De plus, l’auto-médication chez les hommes est une pratique de plus en plus courante, alors de là à l’extrapoler à nos animaux de compagnie, il n’y a qu’un pas que les propriétaires de chiens et de chats n’hésitent plus à franchir.

De même que l’on dit « Tel maître, tel chien« , le propriétaire d’animaux a inventé un nouvel adage : « Si c’est bon pour ma santé, c’est bon pour la santé de mon chien ou de mon chat« .

 

La peur grandissante du « tout chimique »

Ces dernières années ont été particulièrement fournies en scandales médicaux parfois gravissimes.

Et la sensation que les firmes pharmaceutiques et les professions médicales poussent à la consommation (voire à la surconsommation) de médicaments est de plus en plus souvent ressentie par le grand public.

De plus, beaucoup de propriétaires sont motivés pour rechercher des remèdes naturels et efficaces pour eux et leurs animaux car les problèmes d’effets secondaires sont plus connus qu’auparavant, accentuant la crainte d’avoir plus de risques que de bénéfices des médicaments « chimiques ».

 

La recherche de traitements moins chers

Les facteurs économiques entrent également de plus en plus en ligne de compte, et ce, pour plusieurs raisons  :

  • le nombre de propriétaires pauvres est malheureusement en augmentation, ce qui rend les traitements conventionnels parfois inabordables pour soigner leurs compagnons, et la crise actuelle n’arrange bien sûr pas les choses,
  • le nombre d’animaux par foyer a augmenté, et donc soigner plusieurs animaux coûte plus cher que d’en avoir qu’un seul à traiter
  • il n’y a pas de système de sécurité sociale ou de mutuelle pour nos animaux (à part certaines assurances plus ou moins intéressantes), alourdissant d’autant plus la note chez le vétérinaire si la maladie est grave.

 

La recherche de traitements plus efficaces (et naturels)

Indépendamment du coût, la recherche d’une solution tournée vers les plantes peut devenir une nécessité suite à l’augmentation des résistances des microbes aux médicaments chimiques  (résistance des bactéries aux antibiotiques, résistances aux anti-parasitaires externes et internes).

En effet, certaines plantes et certaines huiles essentielles n’ont pas ce problème de résistance, ce qui est un bénéfice évident en médecine.

En outre, les animaux peuvent souffrir de maladies pour lesquelles la médecine vétérinaire traditionnelle n’a pas encore de solutions vraiment efficaces (tumeurs, dégénérescences, maladies nerveuses, problèmes hormonaux,…). Comme les propriétaires désirent néanmoins aider leurs animaux pour ces pathologies sans traitement, cela représente une demande de soins bien réelle pour laquelle la phytothérapie ouvre des portes et lance des pistes de thérapie très prometteuses.

Par ailleurs, les animaux vivent de plus en plus vieux, ce qui renforce la demande en traitements et en soins palliatifs (arthrose, sénescence, insuffisances,…).

La demande est là, il faut donc pouvoir y répondre et les remèdes naturels par les plantes peuvent donner de bons résultats. D’autant plus que la notion de « remèdes de grand-mère » est très présente dans la pensée collective, avec une connotation le plus souvent positive.


Phytothérapie et aromathérapie : quelles différences ?

La phytothérapie est la thérapie par les plantes en général, et ce sous diverses formes : les plantes sèches et les extraits de plantes (sirops, teintures-mères, macérats glycérinées, extraits phyto-standardisés,…).

Quand l’extrait de plantes consiste en huiles essentielles (mode d’extraction très spécifique par hydrodistillation), cela s’appelle l’aromathérapie.

S’il s’agit de bourgeons de plantes uniquement (sous forme de macérats glycérinés), on appelle cela la gemmothérapie.

La phyto-thérapie est donc le terme global des traitemenst par les plantes, tandis que l’aromathérapie et la gemmothérapie sont deux sous-catégories plus spécifiques de la phyto-thérapie.

 

Les remèdes naturels pour nos chiens et nos chats : une bonne solution ?

D’emblée, la réponse est « OUI » au vu des progrès et des très bons résultats que procure la phytothérapie chez nos animaux.

En effet, la phytothérapie est une thérapie qui se développe et qui a beaucoup d’avenir en médecine vétérinaire, même si les vétérinaires phytothérapeutes sont encore assez peu nombreux actuellement.

 

Des remèdes naturels en toute confiance et en toute efficacité ?

La phytothérapie vétérinaire est exigente et ne fonctionne vraiment qu’à plusieurs conditions :

  • il faut une connaissance parfaite des animaux, des particularités des espèces, des caractéristiques physiologiques des divers animaux, de leurs maladies respectives,… Bref, les connaissances vétérinaires sont indispensables,
  • la connaissance parfaite des plantes en matière de composants (principes actifs), de mode d’action, d’organes-cibles, de durée d’action, de toxicité,… implique une formation en phytothérapie très sérieuse,
  • le proverbe  médical « Primum non nocere » (D’abord ne pas nuire) signifie qu’il faut toujours utiliser les plantes avec PRUDENCE et à des posologies et des fréquences respectants l’organisme à traiter.

Comme on peut donc le constater, les remèdes naturels pour les animaux doivent donc être élaborés par des proferssionnels, dans la connaissance médicale et le sérieux exigés pour les besoins, la santé  et la sécurité de nos compagnons à 4 pattes.

 

Critères à vérifier pour s’assurer du sérieux des remèdes naturels proposés

L’idéal est que les remèdes naturels que vous vous procurez pour vos animaux soient élaborés par des vétérinaires qui soient AUSSI des phytothérapeutes, ce qui est le cas de toutes les préparations de plantes fournies sur notre site PHYTO-ANIMAUX.

En effet, les vétérinaires NON-phytothérapeutes ne sont pas formés pour ces thérapies bien particulières ; ils ne connaissent donc pas les plantes, ni leurs particularités, ni leurs avantages thérapeutiques, ni leurs risques toxiques, ni les inconvénients liés à l’utilisation de certaines d’entre elles.

Pour ce qui est des phytothérapeutes ou naturopathes NON-vétérinaires, ils ne connaissent pas la spécificité, la sensibilité, la fragilité et les particularités anatomiques et métaboliques des divers animaux qu’un vétérinaire a à soigner, ce qui peut entraîner des catastrophes pour votre animal (troubles digestifs, brûlures, effets secondaires parfois graves, intoxications, mort,…).

Il faut donc bien vérifier que les remèdes naturels fournis soient élaborés par des professionnels qui soient ET vétérinaires ET phytothérapeutes. C’est primordial pour la santé de votre animal.

 

Des remèdes naturels en toute sécurité et sans toxicité ?

S’ils sont élaborés par des vétérinaires phytothérapeutes, ils sont normalement efficaces et sûrs.

Mais toute recherche de remèdes naturels au prix le plus bas ou sur des sites peu fiables est une prise de risque pour la santé de votre chien, de votre chat ou de tout autre animal.

Etes-vous vraiment sûr d’oser prendre le risque de jouer avec la santé de votre compagnon préféré pour quelques malheureux euros, autrement dit pour des économies de bouts de chandelle ?…

Qui plus est, n’utilisez des solutions à base de plantes uniquement qu’à l’animal auquel elles sont destinées :  ne donnez donc pas un remède destiné au chien à votre chat ou l’inverse, car les spécificités de chaque espèce ne tolèrent pas ce genre d’échanges.

Certaines plantes sûres pour le chien peuvent être toxiques pour le chat et inversément.

Donc choisissez les remèdes destinés à votre animal et respectez bien l’espèce-cible pour le remède choisi.

 

Les remèdes naturels vendus sur internet sont-ils tous sûrs ?

Malheureusement non, et loin de là !

Deux grands cas de problèmes en matière de sécurité peuvent se poser pour les remèdes naturels pour nos animaux :

  • soit les remèdes sont des produits « pseudo-naturels » (« pseudo-phytothérapeutiques »), c’est-à-dire qu’ils ne sont pas vraiment naturels puisqu’ils contiennent des molécules chimiques !

Par exemple, c’est le cas de certains remèdes soit-disant naturels pour traiter les animaux contre les parasites (puces, tiques) : ils contiennent souvent des molécules dérivés de perméthrine, une molécule chimique très toxique pour les chats et les chatons (beaucoup de forums rapportent des cas de mortalité de chatons dont la mère a été traitée par ces produits).

  • soit les remèdes sont en fait des produits « pseudo-vétérinaires », c’est-à-dire qu’il y a extrapolation de traitements humains aux animaux (les traitements pour humains sont appliqués tels quels chez les animaux). Mais les risques d’inefficacité ou de toxicité sont grands.

Un exemple malheureusement très fréquent :

l’ail est un vermifuge efficace pour l’homme ou pour le cheval, mais l’ail est très toxique pour le chien et le chat ! En effet, chez les carnivores, l’ail détruit les globules rouges et provoque une anémie hémolytique pouvant être grave, voire mortelle (des cas d’accidents sont régulièrement rapportés dans la littérature scientifique*).

Tout vermifuge naturel à base d’ail destiné au chien ou au chat est donc un poison potentiel pour votre compagnon, et les sites qui les proposent prouvent là leur incompétence en matière vétérinaire.

 

Conclusion

Le choix de remèdes naturels pour votre animal de compagnie est une solution d’avenir pour beaucoup de maladies, mais votre choix doit se faire sur des critères sérieux, à savoir des préparations de plantes élaborées par des vétérinaires phytothérapeutes, et de préférence sous contrôle et suivi vétérinaire ( pour éviter l’apparition éventuelle de complications).

Après tout, il s’agit quand même de la santé et du bien-être de votre compagnon préféré, la prunelle de vos yeux !

 

L’équipe de Phyto-animaux.com

* Voici par exemple une référence d’un des nombreux exemples de cas de toxicité repris dans la littérature scientifique concernant un chien ayant ingéré de l’ail (développement de corps de Heinz, troubles de l’hémostase, anémie sévère) : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15634869