1. Les diverses médecines : y voir plus clair

 

Les noms donnés aux médecines non traditionnelles sont nombreux et ces vocables regroupent beaucoup de médecines (ou de pseudo-médecines) différentes.

On les appelle :

médecines « douces », mais ce terme ne convient pas car certaines d’entre elles sont tellement puissantes qu’elles sont loin d’être douces  !
Par exemple :
la phytothérapie peut faire appel à des plantes très toxiques comme la digitale, la belladone,….
ou comme le thuya pour venir à bout de certaines tumeurs ;
quelques huiles essentielles de l’aromathérapie sont dermo-caustiques, etc.

médecines « alternatives » pour signifier qu’elles offrent le choix d’autres solutions que la médecine classique occidentale (appelée « allopathie ») utilisant des traitements chimiques

médecines « non conventionnelles » car elles ne sont pas « conventionnellement » admises, prouvées ni reconnues par les autorités occidentales de santé

médecines « naturelles » car elles se basent le plus souvent sur des méthodes naturelles (plantes, massages, manipulations,….)

« biothérapies » car il s’agit aussi de thérapies pour la vie (« bios » en grec)

médecines complémentaires car elles peuvent être complémentaires des traitements classiques pour certaines maladies.

 

Personnellement, les trois derniers vocables me semblent les plus appropriés, car ils signifient bien que médecine classique et médecine non conventionnelle ne s’opposent pas et peuvent même s’allier pour arriver à bout de certaines pathologies, offrant ainsi une solution naturelle, globale et plus efficace pour les soins et la guérison.

Ces façons de traiter les problèmes de santé différemment sont très variées :
phytothérapie, aromathérapie, micronutrition, homéopathie, acupuncture, médecine traditionnelle chinoise (MTC), ostéopathie, shiatsu, physiothérapie, kinésiologie,….

 

Remarque importante :
Qu’elles soient qualifiées de « douces » ou de « naturelles », les médecines avec les plantes ne veulent pas dire « sans danger », car certaines plantes mal utilisées sont toxiques !

 

Dans le cadre du site de Phyto-animaux, nous évoquerons ici plus en détail 3 spécialités et leur définition : la phytothérapie, avec l’une de ses branches l’aromathérapie, ainsi que la micronutrition, aussi appelée nutrithérapie.

 

Dr. Ariane

Phyto-animaux

 

Ce texte, ses illustrations et tous les autres éléments de cet article sont protégés par le droit d’auteur international.
Toute communication au public, adaptation, traduction, arrangement ou autre exploitation, modification de tout ou partie de cet article sous quelle que forme et par quel que moyen que ce soit, est strictement interdit sauf accord préalable et écrit de Phyto-Animaux.
Vous êtes autorisés à faire une copie de la totalité de l’article pour usage privé ou pour distribution non commerciale, à la condition impérative de conserver cette notice légale dans le texte, et d’en communiquer la source (Site : http://www.phyto-animaux.com ).
Toute infraction à ce qui précède peut entraîner des poursuites civiles ou pénales.