1. Que mangent normalement les chiens et les chats ?

La santé et le bien-être passe avant tout par l’assiette.

Et comme disait Hippocrate il y a longtemps : « Ton aliment sera ton premier médicament« .

Mais ils ont beau vivre avec nous tous les jours, on ne sait pas toujours comment nourrir nos chiens et nos chats, en tout cas comment BIEN les nourrir.

Vétérinaire depuis près de 20 ans, au fil des années, j’ai vu apparaître des maladies et des situations catastrophiques pour nos animaux, au fur et à mesure de l’augmentation des ventes de croquettes.
N’ayant au départ rien contre ces aliments, je me suis aperçue petit à petit que beaucoup de problèmes de santé découlaient directement des croquettes (et même que cela empire ces dernières années car j’ai le sentiment que les croquettes d’il y 15 ans étaient de meilleure qualité que les croquettes d’aujourd’hui).

Or le vétérinaire est le garant de la santé et du bien-être animal ; si ce n’est pas lui qui le fait, qui le fera ?
Et si la nourriture  contribue à l’apparition de maladies, en les provoquant ou en les accentuant, alors on ne peut plus être d’accord avec le système ni laisser aller les choses.

C’est pour cela que j’ai commencé, il y a de nombreuses années déjà, à décortiquer les étiquettes des aliments pour chien et chat, à faire des liens avec les maladies, à informer les propriétaires et à énoncer clairement – et dénoncer parfois – les vérités que beaucoup n’aiment pas que l’on évoque (cfr. l’article « Malbouffe humaine, malbouffe féline » sur le site www.gefchats.com).

Voici un article qui vous donnera un maximum d’informations claires, vraies et qui vous permettront de choisir en toute connaissance et en toute objectivité la meilleure nourriture pour votre animal.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

                          

1. Que mangent normalement les chiens et les chats ?

Nos chiens et nos chats sont respectivement des canidés et des félidés, tous deux étant classés dans la catégorie des carnivores.

Cela veut dire qu’ils doivent manger de la viande, mais pas que cela !
En fait, avec la domestication, les chiens et les chats sont maintenant considérés comme des « carnivores à tendance omnivore », c’est-à-dire qu’ils doivent manger de la viande, mais également des féculents, des légumes et éventuellement des fruits.

 

Pour le chien :
les proportions idéales pour les divers ingrédients sont :

=>  33 %  de produits carnés (viande, poisson, oeufs, dérivés de produits laitiers)
=>  33 %  de fruits ou de légumes (carottes, haricots, courgettes, tomates,…)
=>  33 %  de  féculents (pâtes, pommes de terre, riz, pain ; tous cuits évidemment)

Concrètement, le chien doit manger 1/3 de viande, 1/3 de féculents et 1/3 de légumes ou  fruits.

 

Pour le chat :
lui aussi peut manger de tout, mais dans des proportions légèrement différentes, puisque ses besoins en viande sont plus importants que ceux du chien :

=>  50 %  de produits carnés (viande, poisson, oeufs, dérivés de produits laitiers)
=>  30 %  de  légumes (carottes, haricots, tomates, olives,…)
=>  20 %  de féculents (pâtes ou pommes de terre cuites)*

NB : Question féculents : le riz n’est pas très apprécié par les chats.
NB : Question fruit : certains chats aiment…. le melon ! Ils peuvent en manger sans problème.

 

Première remarque :     Pas que de la viande !

Il est à noter que le chien ou le chat ne doit pas manger QUE de la viande (donc PAS 100 % de viande), car ce serait un régime alimentaire trop riche en protéines, ce qui « fatiguerait » les reins beaucoup trop vite et qui les feraient souffrir d’insuffisance rénale trop jeunes (vers 3 ou 4 ans).

 

Deuxième remarque :    Pas végétariens !

Etant carnivore, il n’est PAS POSSIBLE que le chien ou le chat devienne un végétarien !
Il a obligatoirement besoin de protéines animales (viandes, poissons,…) pour vivre.
Et aucune protéine végétale ne pourra complètement et parfaitement remplacer les protéines animales dont il a un besoin vital.

Certains végétariens proclament pourtant haut et fort que les viandes peuvent toutes être remplacées par des céréales. Mais c’est faux, car la qualité des protéines animales et végétales ne sont pas équivalentes, et cela se répercute sur l’absorption des aliments : le chien ou le chat digère beaucoup moins bien les protéines des végétaux que les protéines des viandes.

On parle d’ailleurs de haute digestibilité pour les protéines animales
et de faible digestibilité pour les protéines végétales.

Après tout, avoir un animal sous son toit implique le respect de son caractère et de son indépendance, mais aussi le respect de son régime alimentaire et de ses besoins vitaux.

 

Troisième remarque : Les chiens et chats ne mangent normalement pas de céréales !

On constate que les céréales ne font PAS partie du régime alimentaire normal de nos compagnons !

Le fait de leur en donner va donc à l’encontre de la physiologie digestive des carnivores (tube digestif court, digestion rapide, pas de cuve de fermentation pour digérer les aliments peu digestes comme les céréales,…).
Cela explique les problèmes de santé qui sont de plus en plus fréquents : diarrhées, gastro-entérites à répétition, problèmes inflammatoires chroniques (MICI = maladies inflammatoires chroniques intestinales), démangeaisons, problèmes dermatologiques, foie surchargé,…

 

Quatrième remarque :   Il y a trop de gluten dans les céréales !

Les céréales actuellement cultivées sont trop chargées en gluten, ce qui les rend responsables d’allergies  alimentaires, à l’origine de nombreuses maladies chez les carnivores (perte de poils, eczéma, prurit, nervosité, agressivité suite au stress métabolique, aux subcarences, sans compter les troubles digestifs).

En fait, ces dernières années, les céréales ont été sélectionnées pour grandir rapidement et  permettre d’obtenir un meilleur rendement (croissance plus rapide = plus de récoltes annuelles =  surplus de rendement  et de profit).
Le problème, c’est que cette course à la productivité a fait perdre aux céréales la plus grande partie de leur valeur nutritive (diminution des substances nutritives : minéraux, vitamines, oligo-éléments,…), au détriment de l’amidon et du gluten qui, eux, ont fortement augmenté.
Pour se faire une idée, les céréales actuelles contiennent 5 fois plus de gluten qu’il y a 10 ans !

Mais si le gluten est une protéine très intéressant pour l’industrie car elle favorise « la compaction » des produits fabriqués (pain qui ne part pas en miettes, croquettes qui restent bien compactes,…), elle est très allergisante et provoque beaucoup de problèmes de santé, aussi bien chez les hommes que chez les chiens et les chats, notamment de très nombreuses  maladies  dermatologiques.

 

Dr. Ariane

Phyto-animaux

 

Ce texte, ses illustrations et tous les autres éléments de cet article sont protégés par le droit d’auteur international.
Toute communication au public, adaptation, traduction, arrangement ou autre exploitation, modification de tout ou partie de cet article sous quelle que forme et par quel que moyen que ce soit, est strictement interdit sauf accord préalable et écrit de Phyto-Animaux.
Vous êtes autorisés à faire une copie de la totalité de l’article pour usage privé ou pour distribution non commerciale, à la condition impérative de conserver cette notice légale dans le texte, et d’en communiquer la source (Site : http://www.phyto-animaux.com ).
Toute infraction à ce qui précède peut entraîner des poursuites civiles ou pénales.